Saint Jean Lachalm entraîne tout son territoire vers les énergies renouvelables

Le parc éolien valorise la "burle hivernale" à Saint Jean Lachalm

Le parc éolien valorise la "burle hivernale" à Saint Jean Lachalm

Publié par Yannick Régnier le 19/02/2014

La commune de Saint Jean Lachalm (281 habitants, Haute-Loire) s'est intéressée aux énergies renouvelables en 2000, au moment de la construction de la salle polyvalente et du choix de son mode de chauffage. Dans la continuité de ces premiers échanges, le conseil municipal a engagé une réflexion sur le solaire et l'éolien. Ses membres ont alors participé à une visite de parcs éoliens dans l'Aude. Très vite, le conseil municipal a souhaité faire de « la burle hivernale » un atout et une richesse par la production d'électricité.

Le parc éolien comme déclencheur

De 2001 à 2008, la commune a travaillé avec le groupe Valéco pour obtenir toutes les autorisations administratives pour la construction d'un parc de 9 éoliennes Enercon (puissance de 18 MW) sur des terrains communaux. La mairie a coordonné l’organisation de nombreuses réunions publiques, qui ont favorisé une bonne compréhension et acceptation du projet par la population. En accompagnement de la construction du parc, la « Maison du Vent » a été créée comme lieu de présentation au public des énergies renouvelables et base de maintenance pour les techniciens. La commune a ensuite poursuivi le développement des énergies renouvelables sur son territoire, avec : l’installation d'une centrale photovoltaïque sur l'atelier communal ; la mise en place d'une pompe à chaleur géothermique dans l'école primaire ; la création de 3 logements communaux bien isolés et équipés en pompes à chaleur géothermique et chauffe-eau solaires. Trois agriculteurs et de nombreux particuliers ont suivi puis accompagné la politique de la Mairie avec l’installation de centrales photovoltaïques et de pompes à chaleur.

Le projet d'unité de méthanisation provoque des synergies

Fin 2013, la commune a créé la société d’économie mixte (SEM) « SJL énergies » avec les 5 agriculteurs du bourg, afin de développer et exploiter une unité de méthanisation. Réputées pour leur production de fromage fermier, les fermes du territoire disposent d’un sous-produit très difficile à traiter sur les exploitations, le lactosérum. L’unité de méthanisation visera à faire de ce sous-produit une ressource, complémentaire du fumier et du lisier des exploitations, et co-générera de l'électricité et de la chaleur, cette dernière étant destinée à alimenter les bâtiments communaux en période de chauffe. En été non plus, la chaleur ne sera pas perdue ! Elle servira à sécher la lentille verte du Puy, AOC locale, mais aussi certainement les granulés de bois qu’envisage désormais de produire un scieur qui construirait son atelier à côté de la future unité.

Saint Jean Lachalm entraine tout son territoire

La communauté de communes des Pays de Cayres et Pradelles, à laquelle la commune de Saint-Jean Lachalm appartient, a été entraînée dans le mouvement impulsé par Paul Braud. Les 2 chefs-lieux de cantons, Cayres et Pradelles, ont ainsi mis en place des réseaux de chaleur bois, se substituant aux énergies fossiles et générant des économies sur les factures des usagers, des institutions médicales, des maisons de retraites et des collectivités. La communauté de communes a par ailleurs acquis une caméra thermique pour conduire des diagnostics thermiques sur l'ensemble des bâtiments des collectivités de son territoire. Par la suite, les particuliers seront aussi accompagnés dans le cadre d’une OPAH mettant en avant l'amélioration thermique des logements.